Trouver ses propres logiciels

Attention !

Tentative d’écriture de l’article le plus court de l’histoire de WASABI en cours

Plusieurs bases de données peuvent vous aider à trouver des logiciels adaptés à vos besoins :

  • Le blog des CHATONS (Collectif des Hébergeurs Alternatifs Transparents Ouverts Neutres et Solidaires), sans doute la solution la plus simple (à défaut d’être exhaustive) recense des dizaines de logiciels répondant aux besoins les plus courants. Allez vite les visiter : https://entraide.chatons.org/fr/
  • Si vous cherchez quelque chose de vraiment spécifique, les bases de données de Framalibr et Alternative To (anglophone, mais très complet), bénéficiant d’un moteur de recherche devraient fournir votre bonheur !
  • Et on termine par un incontournable : le site du SILL (Socle Interministériel des Logiciels Libres

Objectif atteint. Article homologué comme le plus court de l’histoire du blog (vous pourrez au passage admirer comment le rédacteur a caché sa flemme de rédiger derrière un pseudo-exploit 😁)

Attention !

Tentative d’écriture de l’article le plus court de l’histoire de WASABI en cours

Plusieurs bases de données peuvent vous aider à trouver des logiciels adaptés à vos besoins :

Bon, ok, j’arrête de déconner : un petit pavé peut quand même être utile pour clarifier un peu ce qu’on vous propose dans cet article. Il faut savoir que toutes les bases de données que l’on vous présente ici vous proposent des logiciels libres (à l’exception d’Alternative To, qui vous donnera ce que vous lui demanderez en fonction des filtres que vous choisirez). Dans 90 % des cas, c’est directement plus écologique (puisque le logiciel libre est généralement plus léger que le propriétaire), mais ce n’est pas automatique.

On peut toutefois considérer que, de manière, indirecte, le libre est toujours préférable, de par la philosophie qu’il porte, et l’absence d’incitations à l’utiliser plus que nécessaire qui en découle. Si vous ne voyez pas très bien ce qu’est un logiciel libre (au-delà du fait que le nom semble sympa), on vous conseille le début de cet article rédigé par l’agence française Etalab.

Et maintenant, vous savez tout ! Je peux écrire sans aucun sentiment de culpabilité :

À bientôt pour un nouvel article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *