Messagerie instantanée

Vous l’attendiez tous ? Le grand article de WASABI sur la question des messageries instantanées et des meilleures alternatives à whatsapp… non ? Bon, ok, à première vue le sujet n’est pas passionnant. Mais on va tout faire pour vous convaincre du contraire !

I) Messagerie instantanée et éthique numérique :

Quelque part, dans les tréfonds de votre téléphone, se cachent des applis de messagerie instantanée, aux noms aussi barbares que Whatsapp, Messenger… ce qui nous pose amène, chez WASABI, à nous poser cette grande question : est-ce qu’elles polluent ou pas ?

Ne faisons pas durer le suspense : bah oui, c’est comme tout. À force de vous familiariser avec ce blog, vous devriez commencer à savoir que chacune de nos actions, sur le web à un impact environnemental. Que ce soit à cause de la fabrication de hardware, ou du stockage des données dans des datacenters, le numérique représente aujourd’hui autant d’émissions de gaz à effet de serres que le trafic aérien. À ce titre, la vraie question n’est pas de savoir si les principales messageries instantanées polluent, mais s’il existe ou non des alternatives permettant de faire mieux simplement.

Vous vous en doutez, la réponse est oui (sinon, on ne se serait pas embêté à écrire cet article). Très concrètement, si vous avez le choix entre envoyer un SMS ou un message whatsapp, privilégiez toujours la première option : elle émettra environ 300 fois moins de CO2. Notez aussi que les SMS sont accessibles sur tout type d’ordiphone, ce qui n’est pas le cas des messageries instantanées. Lorsque whatsapp décide de ne plus fonctionner sur les appareils les plus anciens, le renouvellement de matériel devient obligatoire pour de nombreux utilisateurs…

Les SMS sont donc à privilégier quand c’est possible. Ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas lorsque vous devez communiquer avec des personnes à l’étranger, ou en utilisant des groupes(même si, avec une bonne appli, il est tout à fait possible de créer des groupes par MMS sous Android () et IOS). Dans ces cas-là, on peut légitimement se demander quelle application privilégier, parmi toutes les offres disponibles pour le web. Et au risque de vous décevoir… on ne sait pas trop !

Les études sur le sujet sont nettement moins abondantes que pour les boîtes mail et les clouds, et mis à part ce (sommaire) comparatif de Greenspector, qui fait cavaler en tête de classement Whatsapp et Telegram, tout en se montrant très critique vis-à-vis de Snapchat, on a peu d’infos sur le sujet…

Cette absence d’études s’explique en grande partie par le fait que l’impact des messageries est relativement marginal par rapport à d’autres services, et parce que d’autres problèmes dans les domaines du respect de la vie privée et de la démocratie accaparent aujourd’hui l’attention médiatique. Par exemple, l’usage de Whatsapp dans la campagne présidentielle de Jair Bolsonaro (l), et son changement de conditions générales d’utilisation, pour partager ses données avec Facebook, ont connu un traitement bien plus conséquent.

Conclusion partielle : les messageries instantanées ne représentent pas aujourd’hui un enjeu écologique majeur, même s’il existe quelques astuces pour s’améliorer (notamment l’usage de SMS) et qu’elles mettent en cause d’autres enjeux évoqués par notre charte des bonnes pratiques numériques.

De plus, pour permettre à des messageries éthiques de se développer, le rôle d’une association comme Agir se révèle particulièrement important, puisque, la grande force des messageries étant leur nombre d’utilisateurs, il faut, pour passer à une messagerie réellement éthique, que suffisamment de personnes choisissent en même temps d’installer cet outil. Et c’est ce que nous tâchons maintenant de favoriser, en promouvant l’usage de l’application qui nous a semblé (après de nombreux tests) la plus pertinente : Signal.

II) Signal, kesaco ?

Vous en avez sans doute déjà entendu parler. Il s’agit de cette application qui a connuun afflux massif d’utilisateurs en janvier, après la modification des CGUs whatsapp ait modifié. Malgré les quelques bugs rencontrés suite aux 47 millions de téléchargements en l’espace de deux semaines, la popularité de l’application ne se dément pas, et la voici désormais recommandé aussi bien par Elon Musk, qu’Edward Snowden, en passant par la Commission européenne (pour faire plaisir à nos amis d’Alp’Europe 😁)… et même WASABI, c’est pour dire !

Pourquoi une telle confiance ? Tout simplement parce que nous avons toutes les raisons possibles d’avoir confiance en ce service. D’une part, il s’agit d’un logiciel libre. C’est-à-dire que n’importe qui peut le consulter son code (pour vérifier s’ils ne comportent pas de fonctionnalités secrètes, potentiellement néfaste à l’utilisateur), et peut potentiellement le réutiliser pour développer son propre service (le protocole de chiffrement utilisé par l’appli, aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs qui soit, a d’ailleurs été repris par Google et Facebook).

Comble du bonheur : le développement de l’appli ne repose que sur des dons, perçus depuis 2018, par la Signal Foundation (auparavant, c’était la Freedom of the Press Foundation qui jouait ce rôle). Pas de risque, donc, voir des fonctionnalités néfastes, motivées par le profit, venir s’inviter en cours de route.

Enfin, même s’ils ne le mettent pas en avant dans leur communication, les développeurs font tendre l’appli vers plus de sobriété. Ainsi, la dernière mise à jour en date de Signal (au moment où nous écrivons ces lignes) avait simplement pour objectif de réduire sa taille de 15 %, sans rien changer.

Enfin, les développeurs de l’application, même si ce n’est pas particulièrement mis en avant dans leur communication, tendent aujourd’hui vers plus de sobriété. Ainsi, la dernière mise à jour en date de Signal (au moment où nous écrivons ces lignes) avait simplement pour objectif de réduire sa taille de 15 %, sans rien changer.

Au-delà de tous ces atouts éthiques, précisons que la messagerie dispose, comme nous l’avons dit, depuis le changement de CGUs de whatsapp, d’un nombre croissant d’utilisateurs. Une raison supplémentaire d’encourager son installation, puisqu’il est assez vraisemblable qu’un nombre assez important de vos contacts soit déjà sur Signal.

III) Optimiser votre usage de Signal :

Une belle appli donc, ce qui explique qu’on la promeuve à ce point. Si vous êtes de futurs première année on est même en train de vous créer un groupe de promo avec ce service (voici le lien d’invitation : https://signal.group/#CjQKIDCNDTUXRo0rcN3_d0kbZL0YSFAZNJ0VAREIWOLpxXesEhCZMvtU9dVc5Y4gMUJXHtWM) pour qu’à la rentrée, vous puissiez l’utiliser facilement dans le reste de votre vie à l’IEP.

1) Faciliter la transition :

Plusieurs articles ont déjà résumé tout ce que proposait Signal (à savoir, sensiblement la même chose que whatsapp, avec quelques fonctionnalités en plus, comme la possibilité de mettre des émojis sur un message particulier). Si vous voulez entrer dans les détails, on vous laisse consulter celui-ci, particulièrement bien fait. Mais si vous n’avez pas forcément le temps pour ça, on veut juste mettre rapidement en avant le fait que, si vous installez Signal sur votre téléphone (et si vous êtes sur Android), il ne s’agira pas d’une appli « en plus ». En effet, elle peut aussi devenir votre application de SMS par défaut, ce qui fait que vous recevrez au même endroit vos SMS/MMS, et conversations Signal. Un bon moyen de ne pas se perdre dans vos différentes applications.

Normalement, l’application vous propose, automatiquement, au moment de l’installation, de s’occuper de vos SMS. Si n’est pas le cas, vous pouvez toujours faire un tour dans les paramètres de l’application. Cliquez sur Conversations, puis sur Textos et messages multimédia, et enfin sur Utiliser comme appli de Texto par défaut.

2) Petites éco-astuces :

Si vous voulez optimiser l’impact environnemental de votre messagerie, vous pouvez la programmer pour supprimer automatiquement vos vieux messages (ce qui vous permettra accessoirement de gagner un peu d’espace de stockage). Allez dans le menu Données et mémoire, puis Gérer la mémoire. Vous aurez la possibilité de se faire supprimer automatiquement vos vieux messages.

Tant que vous êtes dans le menu Mémoire, vous pouvez en profiter pour configurer le Téléchargement automatique des médias. La 4G étant bien plus énergivore que le wifi, vous pouvez, dans cette section, demander à attendre d’avoir une connexion plus respectueuse de l’environnement.

Sachant que dans l’idéal, on ne le dira jamais assez, il reste préférable de laisser désactivé votre 4G et votre Wifi autant que possible, pour consommer moins d’énergies. Pensez aussi à la première partie de cet article : même si Signal a de nombreux avantages, sur le plan environnemental, vos bons vieux SMS gardent de nombreux avantages.

Conclusion :

C’est tout pour aujourd’hui ! J’espère que cet article aura pu vous être d’une quelconque utilité, et on se retrouve très vite pour un nouveau !

Sisyphe

3 réflexions sur “Messagerie instantanée”

  1. Ping : Module 4 – WASABI

  2. Ping : Éthique numérique et vie courante – WASABI

  3. Ping : Communication éthique et réseaux sociaux à l’IEP – WASABI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *