LE PROJET

Comme toute personne normalement constituée et heureuse dans son existence, vous ne pouvez vous empêcher de vous demander en quoi consiste exactement ce projet WASABI (pour un Web Alternatif, Social, Autonome et Bienveillant à l’IEPg), dont le nom vous semble si génialement trouvé ? Cela tombe bien, c’est précisément ce à quoi va tâcher d’expliquer cette section du site !

Avant toute chose, un petit point pessimisme/désespoir/dépression (choisissez le terme qui vous semble plus adapté) en revenant sur les raisons qui ont poussé Agir Alternatif (votre asso écolo préférée) à s’intéresser au domaine du numérique…

I) Numérique et écologie :

On ne va rien vous apprendre aujourd’hui, il y a de nombreuses raisons de s’inquiéter du fonctionnement du marché du numérique. On parle souvent du risque pour la démocratie et la souveraineté des États que représentent des acteurs monopolistiques tels que les GAFAMs, de la privatisation des données personnelles, de l’usage qu’en font, à des fins politiques, certains acteurs d’extrême droite (on se souvient de l’affaire cambridge analytica )… mais ce n’est que plus rarement que l’écologie intervient dans ce débat ! Et pourtant, les raisons pour Agir de s’attaquer au problème étaient nombreuses.

Parce que oui, déjà avant la crise de la covid-19, on estimait que le numérique représentait environ 4 % des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial (l’équivalent du transport aérien). Si ce chiffre est déjà assez considérable, il est en constante augmentation. Un récent rapport du Sénat envisage, en France, une augmentation de plus de 60 % d’ici 2040. Et les dernières « innovations » dans le domaine (déploiement de la 5G, cloud gaming…) ne semblent pas vraiment prendre le chemin d’une amélioration…

Une partie non-négligeable de cette pollution invisible nous vient des datacenters. De vastes parcs à serveurs, où des centaines de machines sont laissées activer 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, pour que nous puissions accéder aux données offertes par le web. En France, ces centres représentent une consommation en électricité à peu près équivalente (légèrement supérieure) à celle de la ville de Lyon (rappelons au passage que même si le nucléaire a ses défauts, on trouve ailleurs qu’en France d’autres modes de production bien moins propres : aux États-unis, qui regroupent une assez large partie de ces centres, l’électricité est pour 60 % issues de la combustion d’énergies fossiles).

Et le pire… c’est que ce n’est pas le pire ! Parce qu’en plus de ces pollutions déjà relativement connues, la fabrication des terminaux utilisés pour nos pratiques numériques engendre une pression assez colossale sur les « terres rares », ces fameux métaux que l’on retrouve partout dans nos téléphones, et dont l’extraction se fait dans des conditions particulièrement déplorables (tant pour les travailleurs que leur environnement)… sans parler du fait que leur production nous rend aujourd’hui extrêmement dépendant de la Chine (qui en produit environ 90%), et que l’on risque une pénurie d’ici 50 ans.

Pour vous éviter d’entrer en dépression la prochaine fois que vous utiliserez vos téléphones, nous nous passerons de commenter des problèmes annexes, que ce soit à la surconsommation à laquelle pousse la publicité ciblée sur usage le rôle des données personnelles, ou l’influence de ces dernières dans l’élection de personnalités aussi amies de l’écologie que Donald Trump ou Jair Bolsonaro…

II) WASABI : remettre du piquant dans l’informatique :

Si à l’issu de cet exposé, vous n’êtes pas encore parti vous exiler dans le Vercors pour y élever des chèvres, félicitations, vous avez eu entièrement raison ! Car le tableau que nous venons de dresser n’a rien d’une fatalité. Au contraire ! Et c’est ce qu’on a tâché de montrer avec Agir Alternatif (toujours votre asso écolo préférée cette année). Que ce soit en louant nos propres petits serveurs français à faible émission de gaz à effet de serre, ou en requalibrant nos événements de cette année covid pour les rendre numériquement plus sobres (préférez les podcasts party aux Netflix Partys, ça consomme moins).

Et maintenant que l’on a amorcé notre transition numérique en interne, on tâche désormais de vous proposer à VOUS (je ne sais pas pourquoi j’écris en majuscule mais ça en jette), étudiants et associations de l’IEPg, toutes les ressources pour que dès la rentrée prochaine (2021-2022), vous ayez à votre disposition tous les outils pour passer une année universitaire en usant que d’outils éthiques (on y croit) ! Comment ça va se passer ? On entre dans le détail juste après.

1) Les associations de l’IEPG :

Initialement, le projet WASABI a été conçu pour les associations de Sciences Po Grenoble, et on ne vous le cache pas, c’est elles qui en tireront le plus de bénéfices. Pourquoi ce choix ? Tout simplement parce que bien souvent, les outils informatiques utilisés par une association étudiante sont en déphasage complet avec les valeurs portées par celle-ci. Cela est d’autant plus dommageable qu’elle se retrouvera parfois, parfois, malgré elle contrainte de pousser ses adhérents à utiliser des services et à installer des applications à la moralité douteuse pour assurer son fonctionnement. Elle sera bien souvent la première à regretter cet état de fait, sans pourtant avoir les moyens de faire trop autrement… c’est pour ça qu’Agir a souhaité lui donner ses moyens.

Si vous êtes une de ces assos, l’idée est de vous proposer un panel d’outils suffisamment large pour qu’à la rentrée 2021/2022 vous ayez, pour votre communication interne (Drive, visioconférence, messageries…), les moyens de disposer d’outils en accord avec notre Charte des bonnes pratiques numériques à l’IEP qui a été définie en fonction des retours des associations qui ont participé aux réunions d’information sur le projet.

Tous les détails sur ce projet sont décrits dans la section (assez justement nommée) Vous êtes une asso ?, qu’on vous invite à consulter pour plus d’informations 😉

2) Les étudiants dans leurs pratiques individuelles :

Comme il n’y a pas que les associations qui comptent et que chaque étudiant peut, à son échelle, contribuer à réduire l’impact environnemental du numérique, on a aussi pensé à vous en concevant le projet WASABI. Pour l’instant, on a pas grand-chose à vous offrir, mais d’ici la rentrée, vous aurez le droit à de merveilleuses fiches thématiques sur des outils, extrêmement utiles pour vos études, que nous avons testé rien que pour vous tout au long de l’année. En attendant, vous pouvez retrouver notre (magnifique et indémodable) flyer des alternatives (qui regroupe des noms de logiciels sympas, sans entrer dans les détails) et nos première fiche sur l’application de messagerie instantanée Signal, et sur l’optimisation de votre téléphone (pour la batterie et la mémoire)

3) Un projet reproductible :

Et laissez-moi vous dire que si on réussit déjà tout ça, on aura de quoi être sacrément fiers (on serait la première école à aller aussi loin dans l’amélioration de ces pratiques numériques)… et le plus beau, c’est que tout ce qu’on a fait (notamment ce qui concerne l’installation de logiciels sur nos serveurs made in France) est entièrement reproductible. On vous explique tout (ou presque) dans notre rubrique tutoriel si vous avez envie de comprendre, sans aucune connaissance technique préalable, comment fonctionne le projet, voire de le développer dans votre propre école si vous n’êtes pas membres de Sciences Po Grenoble.

En cas de problème, n’hésitez pas à nous contacter sur notre adresse wasabi@asso-sciences-po.ovh, on est à votre disposition !

III) Vous en voulez plus ?

Comment ??! Cela ne vous suffit pas ? Décidément, vous êtes sacrément exigeants. Si vous en voulez plus sur le projet, êtes désireux de suivre son actualité, n’hésitez pas à nous le faire savoir à wasabi@asso-sciences-po.ovh, on vous préviendra quand on fera sortir de nouveaux articles.

Vous pouvez même venir nous filer un coup de main et travailler avec nous sur le WASABI pendant les vacances en nous retrouvant sur ce groupe Signal (on accepte tout le monde, même les futurs premiers année qui viennent juste d’être admis), ou si vous ne voulez pas installer d’appli, prévenez nous par mail (c’est toujours : wasabi@asso-sciences-po.ovh) pour être intégré à notre ENT, installés sur nos serveurs, Agora project, auxquels vous aurez accès depuis votre navigateur. C’est là que se fait l’essentiel du travail, et le seul intérêt du groupe Signal et de pouvoir bénéficier de notifications en cas d’urgence.

Mais peut-être que vous ne vous sentez pas légitime pour travailler sur ce type de projet, faute de connaissances… alors laissez-moi vous dire que vous êtes parfait pour ce poste ! La plupart des personnes qui ont travaillé sur ce projet depuis le début de l’année ne connaissaient initialement strictement rien au numérique, et c’était très largement suffisant. Un des buts de WASABI, c’est de prouver que des solutions éthiques sont accessibles à chacun, sans qu’un doctorat en informatique soit nécessaire, et cela se voit aussi à travers le profil des personnes qui y contribuent. Alors n’hésitez pas : même s’il est certain que vous gagnerez énormément de connaissances en travaillant sur ce projet, cela n’empêche pas que vous ne partiez de rien.